La génération Y questionne son modèle, bouscule, interpelle, parfois dérange….

Désireux de révolutionner le monde, comme leurs parents en 68, les jeunes n’hésitent pas à remettre en cause certaines règles établies.

Ils sont créatifs, entreprenants, ils représentent donc une chance à saisir pour repenser notre rapport au travail et faire évoluer le management, dans une société ou l’évolution des nouvelles technologies ont modifié notre rapport au temps et à l’espace.

Ils revendiquent leur liberté, leur autonomie et leur droit au bonheur. Ils cherchent à donner du sens à leur travail, devenu pour eux un vecteur d’accomplissement personnel.

  • Et vous, où en êtes-vous de votre bien-être et de votre équilibre vie privée/vie professionnelle ?
  • Si vous aviez une baguette magique, que changeriez-vous dans votre travail ?
  • Et si vous commenciez par changer votre regard sur cette génération ? Qu’a-t-elle à vous apprendre ?

1)    L’instantané, le réseau et le partage

 Les jeunes de la génération Y vivent dans le moment présent, dans la culture dans l‘instantané.

Ils sont interconnectés, ils communiquent à toute heure sur les réseaux sociaux, ils chattent, s’échangent des SMS, des mails, réagissent en direct aux évènements sur Twitter et Facebook, etc…

Plus de 95% des 18-25 ans sont membres d’un réseau social en ligne (enquête de l’obeservatoire IFOP, 2010).

Au travail, il s’agit de communiquer et collaborer d’une autre manière, plus rapide, plus simple, via les outils en ligne et les réseaux sociaux.

  • Et vous comment vous y prenez-vous quand vous recherchez une information ?
  • Quels outils de communication utilisez-vous pour collaborer avec vos équipes?
  •  

Les Y sont les enfants du « peer to peer », de la culture de l’échange, ils ont accès à toute l’information, en instantané, sur leur smartphone.

Il en découle une nouvelle approche de l’information et de la connaissance, rapide et accessible à tous, propice à une meilleure collaboration.

  • Et vous, quel rapport entretenez-vous entre pouvoir et information ?
  • Quels avantages trouveriez-vous à faire circuler l’information de manière plus fluide ?

2)    La flexibilité

Les nouvelles technologies permettent d’assouplir considérablement l’organisation du travail. Les sphères privées et professionnelles se mélangent.

Les jeunes l’ont bien compris et revendiquent leur liberté d’organisation, la flexibilité des horaires, grâce notamment au télétravail.

Ils ramènent du travail chez eux, alors ne soyez pas surpris s’ils amènent au travail une partie de leur vie privée, en se connectant à facebook, à leurs mails…

  • Et vous, qu’attendez-vous pour instaurer plus de flexibilité dans votre travail et dans celui de vos collaborateurs ?

 3) Donner du sens et du plaisir à son travail

La génération Y revendique son droit au bonheur. Son bien-être n’est pas négociable.

Les jeunes veulent des missions qui ont du sens pour eux, condition nécessaire à leur épanouissement.

Ils demandent aussi une évolution personnelle, à la carte.

S’ils retrouvent ces éléments, ils sont prêts à s’engager de manière très forte.

  • Et vous, quel sens donnez-vous à votre travail ? Qu’attendez-vous pour prendre les choses en main ?
  • Et le fun dans tout ça ? N’est-ce pas en s’amusant que l’on apprend le mieux ?
  •  

N’hésitez pas à provoquer les moments conviviaux, de partage, d’échange, autour de la machine à café, d’un pic nic, autour d’un évènement sportif, etc…

Adaptez vos formations, vers plus d’interactif, de partage, de plaisir.

4) Travailler main dans la main

La génération Y se veut autonome, libre, mais recherche les groupes, le travail collaboratif, les projets transversaux.

Elle recherche des mentors, qui les inspirent, en qui ils ont confiance.

Ils pensent avoir à des choses à offrir à leurs aînés, et sont véritablement dans la culture de l’échange, de la transmission réciproque.

Si l’âge ne fait pas tout pour les jeunes, ils ont soif d’apprendre et de travailler en équipe, dans une relation d’égal à égal, où chacun est considéré et reconnu.

  • Quelles complémentarités trouvez-vous avec les jeunes qui vous entourent ?
  • Que vous apportent-ils ? Qu’avez-vous à leur apprendre ?